dimanche 8 novembre 2009

Jean de Nivelle par Estienne de Bellone, Tourangeau


Jean de Nivelle (1422-1477) également connu sous le nom de Jean III (1er) de Montmorency-Nevelle a donné son nom à l'expression populaire "être comme ce chien de Jean de Nivelle" (qui fuit quand on l'appelle).

De nombreuses chansons populaires ont été composées sur Jean de Nivelle pour moquer son comportement :


Découvrez la playlist Jean de Nivelle avec The Wild Oat
(nécessite l'installation de la dernière version d'Adobe Flash Player)

L'explication :

"Jean
II duc de Montmorency, voyant que la guerre allait se rallumer entre Louis XI et le duc de Bourgogne, fit sommer à son de trompe ses deux fils, Jean de Nivelle et Louis de Fosseuse, de quitter la Flandre, où ils avaient des biens considérables et de venir servir leur roi : aucun des deux ne voulut se rendre à cette sommation. Leur père, irrité, les traita de chiens, et les déshérita." (Malckenaer)

L'expression a été reprise par Jean de la Fontaine



dans la fable "Le Faucon et la Chapon".
(Livre VIII - chapitre XX)



La version ci-dessous est extraite d'un recueil de chansons populaires intitulé "Chansons folastres et prologues tant supertifiques que drolatiques des comédiens françois, revues et augmentées de nouveau par le sieur Estienne de Bellone" (Rouen, Jean Petit, 1612).


"Jean de Nivelle a trois enfans (bis)
Dont il y en a deux marchands (bis)
L'autre escure la vaisselle :
Hay avant, Jean de Nivelle,
Hay hay hay avant,
Jean de Nivelle est un galant.

Jean de Nivelle a trois chevaux (bis)
Deux sont monts et par vaux (bis)
Et l'autre n'a point de selle :
Hay avant, Jean de Nivelle,
Hay hay hay avant,
Jean de Nivelle est un galant.

Jean de Nivelle a trois beaux chiens (bis)
Dont il y en a deux vaut-riens (bis)
L'autre fuit quand on l'appelle :
Hay avant, Jean de Nivelle,
Hay hay hay avant,
Jean de Nivelle est un galant.

Jean de Nivelle a trois gros chats (bis)
L'un prend souris, l'autre rats (bis)
L'autre mange la chandelle :
Hay avant, Jean de Nivelle,
Hay hay hay avant,
Jean de Nivelle est un galant.

Jean de Nivelle a un valet (bis)
S'il n'est pas beau, il n'est pas laid, (bis)
Il accoste une pucelle :
Hay avant, Jean de Nivelle,
Hay hay hay avant,
Jean de Nivelle est triomphant."



Estienne de Bellone était originaire de Tours.

Ecrivain et comédien, il est aussi l'auteur d'une tragédie intitulée "Les amours de Dalémeon et de Flore".
(1610)


- Tours, XVIIème siècle -

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire